Carême 2013

Accueil > Vie scolaire > Eveil à la foi > Carême 2013

Date de publication : 3 mai 2013

Pendant la semaine Sainte, les enfants ont pu vivre différents temps forts tous ensemble.

JPEG - 1.4 Mo

Nous avons parcouru les derniers moments de la vie de Jésus, en prenant appui sur le texte "Le petit grain de blé".

JPEG - 1.4 Mo

Le petit grain de blé est heureux ! Il resterait bien toute sa vie dans le grenier avec ses amis. Il remercie Dieu pour ce bonheur.
Mais la vie le "déménage" et l’entraîne ailleurs.
Le petit grain de blé accueille le changement. Il découvre des choses plus belles que son grenier, des choses différentes.
Il n’oublie pas de remercier Dieu pour ce nouveau bonheur.
Mais décidément, la vie choisit autrement et il"déménage" encore.
Elle le conduit vers un endroit où il doit se donner tout entier.
Dans l’obcurité de la terre, le grain de blé a sans doute un peu peur. Il pense qu’il va mourrir.
Pourtant, c’est une chose extraordinaire qui lui arrive. Il éclate de partout, il grandit vers le ciel, il s’apanouit. Il donne vie à d’autres grains de blé.

Voilà, notre histoire, pour faire comprendre aux petits la Résurrection mais aussi faire le rapprochement entre la vie du petit grain de blé et la vie des hommes.

Le petit grain de blé qui ne tombe pas en terre, sa vie n’est pas utile aux autres. Il existe pour lui même.Une personne qui aime sa vie, qui désire la préserver, qui ne veut rien donner de soi, qui ne regarde pas vers les autres, c’est une vie perdue : une vie qui n’a servi à rien.

Alors qu’une personne qui ne se regarde pas, qui sait l’offrir, la donner aux autres, marche vers la fécondité.

JPEG - 1.5 Mo



PARTAGER


A lire également

Nos dernières photos

En direct de l'école Jeanne d'Arc

Menus du mois de Février
Boom de la chandeleur
On est sportifs à Jeanne d’Arc

Coup d'oeil vers le ciel

Jeudi
21 février
Inconnu
Inconnu

Max  6°C
Min  N/D°C
  • Vent
    N/D km/h
  • Risque de precip.
    0%
Vendredi
22 février
Soleil
Soleil

Max  15°C
Min  1°C
  • Vent
    17 km/h
  • Risque de precip.
    0%